Ce petit haut qui était pour moi

Il vient du salon « Création et savoir-faire » ce petit tissu en coton fin. De couleur ocre avec des motifs très fins en forme de plumes je l’avais trouvé très joli.  Comme j’avais un petit métrage j’ai hésité longtemps sur ce que j’allais en faire. Il m’était précieux ce morceau de tissu. Je me devais de l’utiliser judicieusement.

Ma réflexion a duré …3 ans! Oui vous avez bien lu. Trois années à sortir ce bout de tissu de l’armoire, le déplier, le retourner dans tous les sens, l’admirer puis le reposer soigneusement à sa place.

Puis le grand jour est enfin arrivé. C’était au début de cet été.

Après avoir consulté tous mes livres de couture et feuilleté mes Burda, après avoir évalué ce que je pouvais faire,  j’ai jeté mon dévolu sur une tunique dont le patron est issu d’un livre japonais. Vous dire de quel livre il s’agit m’est impossible. Je ne m’en souviens plus. Mille excuses.

J’ai légèrement modifié le modèle en faisant une ouverture dans le dos et en y ajoutant en bas une bande froncée.

Du coup j’ai dû faire quelques boutonnières (fastoche avec ma Bernina!) et cousu des boutons dorés.

IMG_2613   IMG_2612

Satisfaite du résultat je m’en suis allée toute fière chez ma fille pour lui montrer mon oeuvre. J’ai tout de suite remarqué que ses yeux brillaient. « Je peux l’essayer ? »

Elle lui allait à merveille. Elle était faite pour elle. Je ne pouvais pas lui refuser ça.

Voici Pauline toute jolie dans sa tunique. Photos prises devant le château de Sully-sur-Loire (Ça sent bon les vacances!).

IMG_1077  IMG_1076

IMG_1068  IMG_1072

IMG_1070

One thought on “Ce petit haut qui était pour moi

Comments are closed.