Plein vol

Une fois n’est pas coutume je me lance dans la décoration. J’avais un projet depuis un bon moment. Emballée par cette nouvelle tendance qui consiste à à recouvrir des objets de la rue de tricot et de crochet ( j’en avais parlé sur le blog),  j’avais mis de côté de beaux bois avec l’intention de les recouvrir de tricot. Mais j’ai vite déchanté: le tricot, ça prend un temps fou! J’ai donc opté pour de la couture. D’accord, la flemme poussée à ce point c’est grave! Pourtant c’est sans culpabilité aucune que je me suis installée devant la machine à coudre. Au final, 3  bandes, composées chacune de différents tissus, parfois froncés, tordus ou plissés pour leur donner une structure. Posées sur les bois, bien étirées et épinglées, j’ai finalement cousu ces bandes à la main. Ne restait plus qu’à assembler les bois de la meilleure façon possible en les faisant tenir par du fil de fer soigneusement dissimulé sous du tissu.

Une fois terminé, j’ai trouvé qu’il manquait quelque chose à ce grand mobile. J’ai confectionné des feuilles, des fruits et des bourgeons en tissu et les ai posés sur les branches. Je trouvais que c’était trop chargé. Il me fallait autre chose.  Enfin l’idée a germé. Des oiseaux! Il me fallait des oiseaux pour faire vivre ces branches! Je me suis donc remise au boulot. Mes oiseaux me plaisent. Ils ressemblent à des mouettes. Pour leur donner un petit « plus » j’ai fait quelques points de broderie sur les ailes.

Le dernier gros boulot consistait à installer l’énorme mobile au plafond du salon. C’est mon fils qui m’a sorti d’affaire. Il est monté courageusement sur l’échelle, se tenant d’une seule main, l’autre portant la perceuse et sa bouche, le crochet. Avec une belle dextérité il a installé l’objet.  Merci Jérôme pour cet exercice courageux.

IMG_6099

IMG_6103

 

 

Bonne fin de semaine à vous toutes et tous.

 

Marie-Claire