Waldorf, vous avez dit Waldorf?

La poupée Waldorf connaît un immense succès. Nombreuses sont les personnes qui en confectionnent pour le plus grand bonheur des enfants. Il suffit d’aller sur Internet pour se rendre compte de ce succès phénoménal.

Mais pourquoi appelle-t-on ces poupées ainsi et qu’ont-elles de si particulier?

Pour le comprendre il faut se tourner vers Rudolf Steiner (1861-1925).  Ce philosophe et professeur est le créateur de célèbres écoles en Europe et ailleurs. En 1919, à la suite de conférences auxquelles assistent des ouvriers de l’usine de cigarettes WaldorfAstoria, à Stuttgart (D), Steiner est sollicité pour créer une école dans laquelle serait pratiquée une pédagogie principalement ancrée sur les aptitudes psychiques permettant de mettre en oeuvre de nouvelles idées pour l’organisation de la vie sociale.

La première « Libre école Waldorf » (d’où le nom de la poupée!) est inaugurée le 7 septembre 1919. Elle accueille essentiellement les enfants de ces familles ouvrières.

Rudolf Steiner attache une importance particulière à l’imagination. Loin des théories toutes faites, des modèles préétablis, des règles figées, il cherche à susciter chez l’enfant l’envie de créer et d’inventer. Il lui donne l’occasion de se découvrir. Pour Steiner, la poupée est l’objet privilégié.

« L’enfant doit pouvoir exercer son imagination qui aspire à rencontrer quelque chose de mobile. La poupée est une image de l’être humain. Quand l’enfant joue avec elle, il s’y identifie.  C’est le jouet qui éveille et anime le plus, dans l’imagination d’un être humain en développement, sa propre forme en devenir » (Rudolf Steiner).

La fameuse poupée Waldorf, a été inventée par des pédagogues de l’école Steiner. Ils prétendent qu’elle apporte à l’enfant « une image originelle non figée de l’humanité. Toute l’imagination de l’enfant peut se développer, en même temps que croissent ses capacités à compléter ou à se représenter ce qui « manque à la poupée ».

Quelles sont les particularités de la poupée Waldorf?

– Sa taille tout d’abord. Les poupées ont des grandeurs différentes selon l’âge de l’enfant.

– Son visage. Il est plutôt suggéré, afin de permettre à l’enfant de faire vivre sa poupée à sa manière.

– Son corps. Il est de forme simple. Il est doux, mou et ses membres sont mobiles.

« Les formes des poupées Waldorf sont seulement suggérées et n’enferment pas l’imagination dans des contours précis. L’enfant aura ainsi intérieurement une vie bien plus active qu’avec une prétendue belle poupée aux contours rigides et achevés » (R. Steiner).

Après ces doctes explications, il est temps de vous présenter MES poupées Waldorf. J’en ai fait une à chacun de mes petits-enfants. Pour les raisons expliquées ci-dessus, elles ont des grandeurs différentes en fonction de l’âge de mes petits loulous. Laura, qui est l’aînée, a la plus grande, Enzo et Quentin, la moyenne et Robin deux petites.

Enzo et Laura ont déjà changé les habits de leur poupée. Enzo m’avait demandé tout de suite de faire un pyjama à la sienne pour qu’elle puisse aller au lit!  Quant à Laura, elle lui a mis un ancien vêtement de Blanche-Neige que j’avais confectionné pour une autre poupée.  Ce petit détail prouve que  la théorie de Steiner n’est pas fausse.  Ils inventent plein d’histoires avec leurs poupées. Mais ça, on le savait déjà, non?

Les poupées de Robin et de Enzo

IMG_1951

 

IMG_1957

 

IMG_1956

 

 

 

Les poupées de Laura et de Quentin

IMG_1829

 

IMG_1818ter

 

 

One thought on “Waldorf, vous avez dit Waldorf?

Comments are closed.